« Le chant du Rossignol la viendra réveiller »

À rebours de mes compatriotes« franco-musulman.e.s » et/ou « negres.sses », je souhaiterai, Madame la Ministre, vous remercier; vous exprimer même, ma reconnaissance la plus sincère.

Mes mots ne sauraient qu’imparfaitement traduire la gratitude que je ressens, et pour cause. Vous m’avez révélée à moi-même, Madame la Ministre, et peut-être même plus que vous ne l’auriez cru ni même voulu.

ross
Le chant du rossignol la viendra réveiller

Vous avez, c’est vrai, commis une malheureuse « faute de langage » en utilisant les termes « nègres américains » pour désigner les esclaves noirs. L’erreur, si elle est plus souvent humaine que politique, est ici excusable. Tout bonnement parce que, Madame la Ministre, vous n’êtes pas raciste. Votre pot.. ami Jean-Luc nous l’a  formellement assuré. Vous avez  de plus, fondé SOS Racisme, cette redoutable machine à broyer la haine; dont le seul nom fait trembler les racistes de tous bords. Son efficacité est devenue proverbiale, après plus de 30 ans de combat. Sa renommée, dépassant nos frontières, est aussi indiscutable que son bilan comptable.

Vous avez aussi, Madame la Ministre, quelque peu égratigné la mémoire noire en évoquant le concept de « nègres favorables à l’esclavage ». Trois fois rien, si ce n’est que l’idée selon laquelle les esclaves puissent être à la fois victimes et responsables d’un des plus grands crimes contre l’Humanité, est, je le concède, légèrement nauséeuse. Le viol fera comprendre aux petits esprits, par analogie, l’étendue du génie de votre raisonnement. Vous savez; Ils n’ont pas compris: voilà tout.

Qui pourrait au fond, vous en vouloir de nier les souffrances noires, quand la mémoire post-coloniale du Gouvernement que vous représentez est, sinon ingrate, pour le moins oublieuse? Je préfère croire à un simple « dérapage », dont les personnalités médiatiques et politiques seules ont le privilè… le secret. Il ne faudrait pas céder à la tentation du politiquement correct, sans quoi, on ne pourrait plus rien dire ma bonne d… Madame la Ministre!

La suggestion d’un « esclavage consenti » était en outre justifiée: il fallait, il faut et il faudra toujours dénoncer de la manière la plus forte l’oppression écrasante dont sont victimes les femmes musulmanes voilées. Je le dis avec d’autant plus de facilité et de conviction que je suis moi-même une de ces femmes.

humiliation

Une femme insultée, méprisée, silenciée et affaiblie par des années de polémiques sur sa voilure, sa chevelure, sa vêture, sa figure, sa nourriture. De conjectures en conjectures, d’injures en blessures.

Une femme que les lois d’exception, les perquisitions, les assignations à résidences, discriminations et injonctions ont humiliée, restreinte, enfermée. Une femme doublement victime du terrorisme; entre attentats et stigmatisation. Une femme dont les oppresseurs ont, curieusement (ou pas), un visage aussi républicain que le vôtre.

Une femme qui, malgré tout, a su relever la tête, et qui vous le doit en partie Madame la Ministre.

Merci d’avoir, le temps d’une phrase, montré à la face du Monde le visage tranquillement négrophobe et néocolonial de la France.

Merci d’avoir exposé, sans fioriture, un paysage politique et médiatique structuré par un racisme particulièrement impitoyable envers les minorités arabes et noires.

Merci d’avoir offert l’illustration d’une islamophobie rampante, galopante, destructrice. Fédératrice, de haut en bas, de gauche à droite.

Merci aussi, Madame la Ministre des droits des femmes qui vous ressemblent, d’avoir fait la démonstration de ce qu’est le féminisme blanc TM, dans sa version impérialiste. Un féminisme qui, substituant au patriarcat un maternalisme à l’injonctif injurieux, considère qu’une femme est libre à la condition d’être libre à la façon des… féministes TM.

Merci, surtout, de m’avoir fait éprouver un seum tel que je n’en avais ressenti avant. Un seum puissant, salvateur, galvanisant. Son intensité m’a tiré de l’abattement dans lequel des années d’oppression républicaine m’avaient lentement enfoncée. Ce seum m’a réveillée, remuée, secouée, bouleversée. Il m’a rappelée à moi-même. Parce qu’il était temps de me rappeler.

Me rappeler qu’il fallait que je me lève pour ne pas être mise et maintenue à terre. Me rappeler de parler, de crier pour ne pas être muselée. Me rappeler mon combat citoyen et féministe. Me rappeler de me battre aux côtés de mes concitoyen.nes noir.es, trop souvent victimes de négrophobie. Me rappeler le combat contre l’islamophobie, dont l’ampleur ne cesse de croître, menaçant autant les musulmans (surtout les musulmanes) que la cohésion nationale.

Me rappeler de me battre pour l’avenir de la société de mon pays. Une société belle, parce que plurielle. Ce dernier combat, est, pour moi, ce qui doit véritablement rester un « combat essentiel« .

A l’instar d’Amélie Koulanda et Ndella Paye, qui chacune vous a répondu avec brio, je vous prie de recevoir, Madame, avec mes aigres remerciements, mon mépris le plus souverain.

 

Une citoyenne franco-musulmane voilée, insubordonnée et en colère.

 

Je remercie également tous les partis politiques de France et de Navarre, de l’extrême gauche à l’extrême droite. Bergé, Agnès B, Caroline Fourest, sans oublier Elisabeth Badinter pour la partie pub/communication. Audrey Pulvar, Plantu, Riss et les autres… Rien n’aurait été possible sans vous. Une pensée émue pour les disparues du NPNS qui n’ont pas démérité.
Publicités

Une réflexion sur “« Le chant du Rossignol la viendra réveiller »

  1. « franco-musulmane » renvoie au statut des algérien.e.s dit.e.s « indigènes » à l’époque de la colonisation : sur les cartes d’identité il était mentionné FRANÇAIS-MULSUMAN et leurs droits étaient inférieurs à ceux des français.e.s vivant en algérie d’origine européenne….. je renvoie sur un article de la LDH :http://ldh-toulon.net/Le-statut-de-l-Algerie-et-de-ses.html. En cherchant j’ai trouvé une photo d’une de ces cartes sur un blog : http://cessenon.centerblog.net/rub-algerie–8.html.
    Il me semble très important de rappeler ce que disent ces mots à l’imaginaire « français.e.s », leur contenu historique.
    Bernadette ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s